Qu’est-ce que le système fiscal du déficit foncier

Deficit foncier >> report deficit foncier

Lors qu’un bien immobilier mis en location entraîne plus de charges financières que de revenus locatifs, un déficit foncier est ainsi créé. Il est possible de le soustraire à ses impôts mais également de bénéficier d’un report de déficit foncier.

Comment payer moins d’impôt en reportant le déficit du foncier ?

La somme d’un déficit foncier constitue belle et bien une perte d’argent qui peut être déduite des impôts annuels payés par le propriétaire bailleur, selon certaines conditions. Il faut d’abord que le bien soit loué pendant au moins 3 ans. Toutes les factures qui prouvent les divers frais doivent être précieusement conservés. Il convient d’être inscrit au régime du réel simplifié en remplissant la déclaration de revenus fonciers numéro 2044 qui doit ensuite être jointe à la déclaration classique sur les revenus. Le montant maximum de report du déficit du foncier est de 10 700 euros par an. Le report du déficit foncier peut être effectué sur les années suivantes et, ce, pendant 10 ans.

Comment calculer un report du déficit du foncier ?

Le déficit foncier se calcule en soustrayant la somme des revenus locatifs annuels de l’ensemble des charges engendrées par le bien loué. Ces charges regroupent tous les travaux d’entretien ou de rénovation du bien immobilier, la taxe foncière, les assurances, les intérêts d’emprunt et les éventuelles frais de gérance lorsqu’une agence immobilière s’occupe du dit bien immobilier. Au niveau des travaux, les frais qui peuvent être pris en considération doivent toutefois correspondent à des nécessités, comme des mises aux normes. Lorsque l’ensemble des charges est supérieur à l’ensemble des loyers encaissés, le propriétaire bailleur enregistre donc une perte d’argent qui constitue le déficit immobilier.

En apprendre davantage sur :
scpi deficit foncier
deficit foncier sci
déficit foncier définition
déficits fonciers antérieurs non déduits des autres revenus
deficit lmnp
programme deficit foncier