Connaitre la manière de procéder pour bénéficier du dispositif du déficit foncier

Deficit foncier >> le déficit foncier >> déficit foncier exemple

Le déficit foncier permet aux propriétaires immobiliers de déduire certaines charges des revenus fonciers générés par des loyers. Ces charges sont multiples mais les principales sont les intérêts d’emprunts lorsqu’il y en a ainsi que des dépenses pour de la rénovation de l’entretien, etc.

Mieux comprendre le déficit foncier avec un exemple

Afin de mieux comprendre ce calcul, voici un exemple de déficit foncier. Un propriétaire achète un appartement dans le but de le louer. Il fait faire quelques travaux puis le met à la location. Pour acquérir ce logement, le propriétaire à fait un emprunt sur dix ans.L’année de la déclaration de revenus fonciers, ce propriétaire va déclarer des intérêts d’emprunt pour un montant de 6000 euros. Il va également rajouter ses travaux pour la somme de 20 000 euros. La location de son logement lui aura rapporté 5000 euros et ce même propriétaire déclare aussi 40 000 euros de salaires.

Calcul effectif

Ce propriétaire doit opter pour le régime réel des revenus fonciers pour bénéficier des déficits fonciers réels. Ainsi, le calcul de sa base imposable sera établi comme suit :
Il faut commencer par déduire les intérêts d’emprunt des revenus locatifs soit :5 000 euros de loyers – 6 000 euros d’intérêts = – 1 000 euros qui ne seront pas déduits des autres revenus mais rajoutés aux charges des années suivantes reportables pendant dix ans. Il faut ensuite retrancher les charges des revenus imposables soit 20 000 euros dans la limite de 10 700 euros.Ses revenus imposables seront donc de 40 000 euros – 10 700 euros = 29 300 euros

D’autres informations complémentaires sur :
deficit imputable sur les revenus fonciers
calcul deficit foncier
imputation deficit foncier
simulation deficit foncier
déficit foncier imputable sur revenu global
deficit foncier pinel
créer du déficit foncier