Comprendre le déficit foncier : définition

Deficit foncier >> déficit foncier définition

Le déficit foncier, on en entend souvent parler, mais on a parfois du mal à savoir ce que c’est et comment ça marche. Nous vous dressons ici un ensemble d’éléments permettant de définir avec précision ce mécanisme fiscal peu utilisé et qui pourrait vous permettre de faire des économies conséquentes sur vos impôts.

La définition du déficit foncier la voici : c’est un mécanisme qui a la chance de ne pas être réglementé chaque année et faisant partie du droit commun, ce mécanisme est directement applicable sur vos revenus fonciers afin de les réduire, voire parfois de les annuler totalement. Mais que contient-il ? Comment est-il calculé ? Est-il plafonné ? Est-il reportable ? Nous répondons à l’ensemble de ces interrogations afin que vous puissiez disposer d’une définition claire et précise.

Le déficit foncier c’est quoi ? Comment est-il calculé ?

Pour calculer son déficit foncier, il faut prendre en considération l’ensemble des charges financières comme les intérêts d’emprunt, les charges dites d’exploitation comprenant divers frais d’agences ou de syndic comme la rémunération, mais également la taxe foncière et les primes d’assurances. Enfin, les sommes versées afin d’effectuer des travaux de rénovation sur votre bien immobilier sont également à prendre en compte.

Les limites de ce mécanisme fiscal

Pour finir, les limites fixées par la législation sont de 10 700 euros. Dans le cas où par définition le déficit foncier est supérieur à ce montant, la tranche supérieure pourra être reportée les années suivantes dans la limite de 10 ans.

En apprendre davantage sur :
scpi deficit foncier
report deficit foncier
deficit foncier sci
déficits fonciers antérieurs non déduits des autres revenus
deficit lmnp
programme deficit foncier